LA PADOUE

 

                                                                              

 

Origine

Volaille de type fermier de taille moyenne, au port fier et relevé avec une grande huppe pleine et une barbe et des favoris bien développés, d'origine indéfinie, issue de vieilles volailles de campagne européennes. Plumage lisse et serré. La padoue est une race ancienne qui était connue au XVIIIe siècle. C'est une volaille purement ornementale, du fait que sa huppe volumineuse, sa barbe épaisse et ses favoris la rendent assez vulnérable à l'humidité. Elle est cependant classée comme pondeuse honnête, mais piètre couveuse. Elle peut revêtir des coloris étonnants comme la robe chamois à liseré blanc, et se rencontre fréquemment en forme naine.

Coq
 

Corps à charpente légère et allongée, large aux épaules, s'amincissant vers l'arrière.
Cou moyen, porté relevé et légèrement arqué, camail abondant. Dos court et concave, large aux épaules. Poitrine pleine, large, profonde et arrondie, peu proéminente. Abdomen bien développé. Ailes grandes, larges et assez longues, portées serrées au corps. Queue à emplumage riche, portée assez haute, faucilles larges et recourbées. Tête forte, large, avec forte protubérance crânienne, absence de crête; huppe très grosse et pleine, circulaire au sommet, ne se partageant pas, compacte au centre et retombant également sur le cou; barbe et favoris bien emplumés, la barbe couvrant bien la gorge; barbillons cachés par les favoris; face rouge, cachée par les favoris; yeux grands, bien ouvertsregard vif; bec moyen fort, recourbé avec orifices nasaux prononcés.
Cuisses longueur moyenne, recouvertes d'un plumage serré; tarses longueur moyenne, lisses, dénudés, couleur selon variété.

Poule
 

Mêmes caractéristiques que le coq, la grande huppe étant plus ronde, les plumes de la huppe arrondies et non pointues. Plumage serré, plumes arrondies. Sous plumage bien fourni.

Poids du coq de 2 à 2,3 kg, bague diamètre 16 mm.
Poids de la poule de 1,5 à 1,7 kg., bague diamètre 14 mm.
 

 Qualités

Pondeuse et couveuse moyenne. La ponte, assez tardive, ne commence pas avant février et se termine à la mue (une centaine d'oeufs à coquille blanche de 45 à 50 g).
Supporte très bien la captivité.
La chair de la Padoue est excellente, fine et juteuse.

 

Elevage

La Padoue est une volaille fragile qui craint l'humidité à cause principalement du coryza et nécessite des conditions d'hygiène particulières. Il est conseillé de l'élever à l'intérieur d'un poulailler en grande partie couvert.
La sélection des reproducteurs s'effectue parmi les volailles présentant une belle et abondante huppe de préférence non ébouriffée.
Le développement des poussins est assez rapide, leur fragile constitution demandant une alimentation aussi riche que possible. Les meilleurs résultats d'élevage s'obtiennent en situation sèche en pratiquant des couvées tardives.

51 votes. Moyenne 2.43 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site